Image Image Image Image Image

Robert Turiot est un apiculteur de 80 ans. Sa miellerie se situe à Fontaine-Fourches. Il collecte le miel de ses ruchers, disséminés dans différent endroits de la Seine-et-Marne, de l’Aube et de de l’Yonne. Avec les récentes crues et surtout le lâcher des eaux du barrage de la forêt d’Orient, son rucher de 12 pièces, situé à Melz-sur-Seine, a été entièrement dévasté. Malgré leur rehaussement sur des parpaings, les ruches n’ont pas résisté au courant de la brusque montée des eaux. Sur le lieu, devenu accessible, Robert Turiot constatait les dégâts ce jeudi 15 mars. Un appel à projets lancé par la Mairie de Paris, pourrait enjoliver l’avenir des abeilles. Les arbres et les arbustes des cimetières et des espaces verts parisiens, semblent plus accueillants aux insectes pollinisateurs que l’apparente douceur rurale.

 

Informations complémentaires


Fontaine-Fourches

Localisation du projet 'Un rucher dévasté par les eaux'

Déposer un commentaire 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.