Image Image Image Image Image

DECI-DELA…13 AVRIL 2019
LES GRANDS (D)ÉBATS 
POUR COMPLAIRE A LA MAÎTRESSE

« Le premier de cordée du team des macronards vient annoncer à la population qu’elle sera désormais sous « traitement substitutif à la dépendance des opiacés » qui est en même temps, un analgésique de l’injustice sociale…car effectivement si l’opinion publique bénéficiait jusqu’à présent de ce nouvel opium du peuple qu’est la communication officielle, son adhésion à la bien-pensance politique des « honnêtes gens » en a pris un sacré coup depuis le 17 novembre 2018,un samedi noir de la macronie, puisque la canaille des ronds-points en gilets jaunes est revenue remettre en cause le partage du gâteau.
Vous voulez vous exprimer ?…a répondu le pharaon élyséen, qu’à cela ne tienne !….donnons-leur de la jactance. Et ce fut l’organisation d’un tour de France des parlottes devant des aréopages d’édiles municipaux ceints de leurs écharpes tricolores.
Parallèlement à ce barnum, les technocrates prenaient le relais et instrumentalisaient des consultations tous azimuts, tant et si bien que leurs savants camemberts graphiques en étaient abondamment nourris avec des pourcentages de doléances affinés au centième, mais n’exprimant qu’une partie minoritaire, celle d’un « marais » globalement satisfait, c’est-à-dire celle des classes aisées :d’un truisme l’autre…Une opération de com diabolique qui aura bénéfiquement arrêté la violence, mais qui aura aussi conforté la politique réactionnaire du pouvoir. Car cette jactance-consultation étant arrivée à son terme, il fallait bien lui trouver un substitut ,un subutex : précédent la parole sacrée, autocratique et décisive de ToutânMhacron, le charlatan trismégiste Philippe vient d’annoncer le traitement « sorti des ordinateurs », mais l’ordonnance qu’il va délivrer est basée sur des chiffres qui ne correspondent pas à la réalité des attentes nationales…il se contente de souligner « l’exaspération fiscale »,enfonçant ainsi …une belle porte ouverte.*
Du grand blablabla. De la poudre aux yeux. De la soupape de sécurité pour cocotte minute en folie. Ce qu’il y a d’atterrant c’est que ,par une astuce de joueur de bonneteau, le premier ministre vient de nous dévoiler que sa politique est la bonne puisqu’elle correspond aux desiderata des « braves gens » qui ont joué le jeu. Naïfs ou complices ?… Bien Souvent les deux mon capitaine.
Vive la frustration pour tous ! Croient-ils, nos chers dirigeants, réfugiés derrière leur double haie de CRS et de gardes mobiles, qu’ils vont perdurer en toute quiétude ? Il est vrai que les solutions politico-économiques à nos problèmes sont peu connues, mal portées, sous l’éteignoir des mass-média, ridiculisées par les « experts » multi-plateaux télévisés, parce que portés par des partis politiques, comme si le mouvement des Gilets Jaunes n’était pas l’acmé de la politique. Sacrédié ! Il y a de la Révolution dans l’air, tellement tout cela pue mauvais l’Ancien Régime.**
Voilà, d’un côté on essaie d’exister, de défendre sa peau, et de l’autre on dénonce, on frappe, on blesse, on tue (il ne faudrait pas oublier la vieille dame assassinée par une cartouche de gaz lacrymogène lancée par un policier) pendant que les chefs font du ski ou se trémousse dans une boîte de nuit.
Que reste-t-il … une France divisée par la haine où plus personne n’osera bouger. Jupiter aura gagné : il sera de fait Imperator, « blet » mais Imperator jusqu’au jour où un nouveau mouvement social le déboulonnera…Quand la France se souviendra des combats de ses mères et de ses pères…***
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme.
Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes.

Montez de la mine, descendez des collines, camarades !
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.
Ohé, les tueurs à la balle t au couteau, tuez vite !
Ohé, saboteur, attention ton fardeau : dynamite… »

*Jean Chérasse,**Max Angel,***J-J Latouille

Informations complémentaires

Démocratie française ou ce qui prétend lui ressembler

77520 Mons-en-Montois

Localisation du projet 'TRIBUNE LIBÉRÉE'

Déposer un commentaire 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.