Image Image Image Image Image

La Gendarmerie Nationale organisait une première réunion de prévention, contre les risques de cambriolages, jeudi 17 mai dans la salle des fêtes de Bray-sur-Seine.

Le Lieutenant Jérémie Fabre, commandant la Compagnie de brigades de Donnemarie-Dontilly, avait invité Julian Phillips, référent sûreté du Groupement de Gendarmerie Départemental de Melun, pour présenter les différents risques auxquels peuvent être exposées les résidences, et les moyens de les prévenir.

Constat et statistiques

Julian Phillips déclarait : «  8 cambriolages sur 10, ont lieu pendant la journée. »

Sur 2226 cambriolages enregistrés en 2017, dans la zone de Gendarmerie de Seine-et-Marne, 1608 ont touché les résidences principales et secondaires.

Julian Phillips précisait : « Contrairement aux idées reçues, de nombreux cambriolages ont lieu, pendant que les propriétaires sont présents à leur domicile. »

Conseils :

Ne pas faciliter la tâche des cambrioleurs : « Renforcer les clôtures. Un mur aveugle, présente l’inconvénient d’occulter une présence importune à la vue des voisins. »

Solutions conseillées : « Planter une haie composée d’épineux. »

L’aspect de l’habitation est primordial : « Un délinquant aime opérer dans un décor désordonné, voire négligé. L’entretien des haies, des pelouses et des abords indiquent une présence. »

Il est important de supprimer les facilitations d’escalade à proximité d’un mur ou d’une clôture. ENEDIS accepte sur demande, de neutraliser les poteaux électriques, accolés à un mur de propriété.

Éclairage

Il est utile d’éclairer le pourtour d’une propriété, à la nuit tombée. L’éclairage public qui permet de lutter contre le sentiment d’insécurité, peut être déclenché sur détection d’une présence.

Renfort des ouvrants

Il est fortement conseillé de renforcer les ouvrants à l’aide de picots ou de cornière anti pince, pour neutraliser l’effet de levier d’un pied de biche.

Alarmes

Si une alarme dissuade souvent une tentative, il est utile de signaler son fonctionnement par un flash lumineux, afin que les forces de Gendarmerie ou de Police la repère rapidement. La centrale de l’alarme ne doit pas être facilement accessible. Attention aux brouilleurs d’alarmes utilisés par les cambrioleurs.

Une alarme déclenchant un diffuseur ou un générateur de brouillard est particulièrement efficace.

Composer le 17

Le Lieutenant Jérémie Fabre rappelait : « En cas de doute ou de détection d’une situation d’apparence suspecte, ne pas hésiter à contacter le 17 qui déclenchera une patrouille. D’autre part, il est important de relever le maximum de détails significatifs et de les transmettre à la Gendarmerie ou à la Police, le cas échéant. Des informations permettent de résoudre rapidement une affaire, voire de la stopper dans son déroulement. »

Faux uniformes et absences pendant les vacances

En cas de doute, il est possible de demander à un Gendarme de montrer sa carte professionnelle.

Il est vivement recommandé d’éviter de signaler ses vacances, sur les réseaux sociaux. Il est préférable d’en tenir informée la Gendarmerie.

Cambriolage du bureau de tabac le Louksor

Cette réunion et ses conseils de prévention semblaient parfaitement assimilés, cependant, dans la nuit qui suivait, des individus fracassaient l’entrée du bureau de tabac Le Louksor, situé dans la grande rue, au centre de Bray-sur-Seine. Il semblerait que ce fric-frac se soit déroulé dans un silence total, puisque personne n’a rien entendu ni vu et donc rien signalé.

Une prochaine réunion préventive se tiendra jeudi 21 juin à 19 h, dans la salle polyvalente de Donnemarie-Dontilly.

 

 

Informations complémentaires

Salle des Fêtes - rue du Tripot
Rue du Tripot
77480 Bray-sur-Seine

Localisation du projet 'Prévention des cambriolages'

Déposer un commentaire 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.