Image Image Image Image Image

Comme l’avait annoncé Gérard Carrasco, Maire de Mouy-sur-Seine, les Gilets Jaunes se sont approprié le franchissement de la Seine, samedi 17 et dimanche 18 novembre.

Blocage total

Le blocage était total samedi 17 novembre. Les tentatives de quelques récalcitrants se sont vite révélées inefficaces. Le travail des Gendarmes, omniprésents, a permis d’assurer un maximum de sécurité. La charge d’un tracteur fou, rendu volontairement non identifiable par l’absence de ses plaques d’immatriculation, aurait pu tourner au drame, sans l’intervention de la Gendarmerie. Gérard Carrasco et 2 Gilets Jaunes ont manifesté leur intention de déposer plainte, contre le conducteur pour cet acte gratuit et insensé.

Passage filtré

Le dimanche 18 novembre, l’action était reconduite de manière plus souple. Il suffisait aux conducteurs des véhicules, de montrer patte blanche en exposant ostensiblement leur gilet jaune, à l’avant du pare-brise. Malgré cela, pourvus de ce blanc-seing, certains automobilistes ont exprimé leur impatience par une conduite nerveuse.

Un élu insulté

Le Maire de Bray-sur-Seine (LREM) était venu écouter les doléances de la population. Le dialogue est resté ouvert, jusqu’à ce que certains manifestants aient jugé de bon ton, de l’expulser et de le couvrir d’insultes, assurés du bon droit que leur procurait la loi du nombre. Cette séquence réductrice et peu reluisante de la part de leurs auteurs, a transformé momentanément le rond-point de Mouy-sur-Seine en espace de non-droit, et assombri quelque peu ce mouvement qui par ailleurs, conserve toute sa légitimité et sa raison d’être.

 

 

Informations complémentaires

PONT DE BRAY-SUR-SEINE

77480 Bray-sur-Seine

Localisation du projet 'LES GILETS JAUNES SUR LE PONT de Bray-sur-Seine'

Déposer un commentaire 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.