Image Image Image Image Image

Pour célébrer le Centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre, les élèves de l’école élémentaire ont chanté leur version d’espoir de La Marseillaise.

Procession de la Mairie au cimetière

Une procession regroupant les écoliers, puis les parents et de nombreux administrés de la commune de Montigny-Lencoup, traversait le village, de la place de la Mairie au cimetière, guidée par un ancien combattant, porte-drapeau, Monsieur Jouan.

Discours préliminaires de 3  jeunes, suivi du discours officiel

Parvenus au cimetière, les enfants se sont réunis aux côtés de Roger Denormandie, Maire de la commune et Guy D’Haeine, président des Anciens Combattants, à proximité du Monument aux Morts.

Le discours officiel a été précédé de textes lus par trois jeunes, puis le traditionnel dépôt de gerbe a été effectué, au pied du Monument aux Morts.

Version pacifique de La Marseillaise

C’est alors que les élèves et leurs professeures, ont entonné le couplet classique de La Marseillaise, suivi aussitôt par un second, recomposé selon un thème chargé d’espoir et de paix pour l’avenir.

Sépultures des combattants, fleuries par les enfants

Les enfants se sont ensuite rendus auprès de 15 sépultures de Combattants, avec  MM. Jouan, D’Haeine et Denormandie, pour les fleurir à l’aide de bouquets tricolores.

Guy D’Haeine expliquait : « Sur les 35 soldats disparus dans ce conflit, originaires de Montigny-Lencoup, seuls 15 ont pu être inhumés dans leur village, les autres sont demeurés sur le champ de bataille ou inhumés dans des cimetières, proches des lieux de combats où ils ont péri. »

Informations complémentaires

Cimetière de Montigny-Lencoup
rue des Françoiseries
77520 Montigny-Lencoup

Localisation du projet 'Le chant d’espoir du Centenaire, interprété par les écoliers de Montigny-Lencoup'

Déposer un commentaire 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.