Image Image Image Image Image

Les élus, Maires, Sénateurs, Conseillers régionaux et départementaux, présidents d’Intercommunalités, sous-préfète et représentants des réalisateurs du projet, rassemblés devant le pôle gare de Longueville, pour son inauguration, ce matin du jeudi 11 octobre, l’ont qualifié de belle réussite et ont rendu hommage à Philippe Fortin, Maire de Longueville pour sa ténacité.

Ténacité

Celle-ci aura duré 10 ans, pour convaincre et faire face aux procédures diverses et multiples. Laura Reynaud, sous-préfète, rappelait à cet effet un article du quotidien « Le Parisien », en date du 2 février 2011. Celui-ci mentionnait que Philippe Fortin arpentait le quai de la gare chaque matin, pour faire signer une pétition soutenant la création d’un parking sur 3 niveaux. Pour sa part, Stéphane Beaudet, vice-président du Conseil Régional, déclarait : « Dix années, cela questionne sur la lourdeur des procédures. » Bref, Philippe Fortin a su convaincre et la concrétisation du Pôle Gare,  témoigne de sa ténacité.

Visite

Après la rupture du ruban tricolore, symbolisant l’inauguration officielle du Pôle gare, les élus ont été invités à visiter le parking ou parc relais. Une visite qui a commencé par la genèse du lieu, expliquée par Anne-Marie Soullier, Maître d’œuvre jusqu’en 2015, puis directrice des gares sur les E,P et T4 : « Le parc relais a été construit sur un terrain de 9000 m2 sur l’emplacement de l’ancienne gare de marchandises. Il a fallu clarifier les lieux, pour édifier les 3 niveaux ½ du parc relais, sur 3000 m2. » Stéphane Mairesse, architecte chef de projet du cabinet AREP, précisait : « Il fallait que le parc relais s’intègre au paysage urbain et réponde à l’offre et aux besoins sur le site. Avant de poursuivre la visite, le représentant de la société Effia, exploitant le parc relais, déclarait : « Les 395 places sont gérées par un système d’abonnement. Celui-ci comprend 430 abonnements. »

L’avis des différents élus

Après une brève visite des niveaux du parc relais et des réalisations qui complètent le pôle gare, dépose minute, gare routière, aménagement de la rue de Verdun, la cérémonie d’inauguration s’est poursuivie dans la salle de la Voulzie, place Simone Veil.

La solution à un stationnement devenu anarchique

Dans son allocution, Philippe Fortin déclarait :« Cette réalisation était indispensable, face à un stationnement devenu anarchique. Cette situation se déclinait avec l’inconfort pour les habitants, et le stress pour les usagers. Il aura fallu 10 ans d’études, de pétitions, de réunions et de plans de financements successifs pour faire aboutir ce dossier. Cette démarche municipale était déjà engagée par mon prédécesseur Lucien Moriette. La commune a financé une étude de faisabilité, à hauteur de 25000 €. Pour le STIF (à présent Mobilité Île-de-France), la création d’un parc relais était une évidence. Malgré les subventions accordées, il restait un solde de 1 600 000 € à la charge de la commune. Comment faire ? Consultées, les communes avoisinantes n’étaient pas en mesure d’apporter une aide financière, pour résoudre ce problème. C’est l’intervention de Vincent Eblé, alors président du Conseil Départemental, qui a débloqué cette situation, en persuadant la SNCF d’augmenter sa participation. Finalement les 7 millions d’Euros nécessaires à cette réalisation ont été réunis par le STIF, la SNCF, la Région, le Département, l’Intercommunalité du Provinois et la commune de Longueville. »

Un projet symbolique

Pour Stéphane Beaudet, vice-président du Conseil Régional, il s’agit d’un projet symbolique qui ouvrira la voie à plusieurs autres. Il déclarait à son tour : «  C’est un enjeu majeur sur la frange francilienne. La Région se mobilise pour développer les infrastructures liées aux transports. Un laps de temps écoulé de 2008 à 2018, çà fait interroger sur les procédures. »

Un projet précurseur

Pour Olivier Lavenka, vice-président du Conseil Départemental, ce projet précurseur sera suivi par ceux de Nangis et de Provins. Il rappelait également l’opportunité de la création de la ligne 7 d’autocars, permettant de relier Provins aux gares de l’Est et de Lyon à Paris. Sans vouloir jouer le rôle de Cassandre, il invitait les élus et la SNCF, à ne pas baisser la garde, face à un nouveau défi qui se profile pour l’avenir : « La fréquentation croissante de nos gares, par les usagers des départements limitrophes, Marne, Aube et Yonne, pour bénéficier du tarif Navigo, représente un vrai défi qui rend la situation explosive. Si nous ne sommes pas capables de nous pencher sur ce problème, dans les 2 à 3 ans à venir, le système va dysfonctionner. »

Accès payant, accès gratuit

Le parc relais de Longueville est payant sur abonnement. Souvent attaqué sur ce point, Philippe Fortin, durant les procédures, n’a eu de cesse de préciser que c’était la condition sine qua non, imposée par le STIF, pour assurer l’entretien du bâtiment, sa sécurité et celle des usagers, et de débloquer sa subvention indispensable. Stéphane Beaudet faisait remarquer qu’il serait inapproprié d’ouvrir un parking gratuit dans une gare voisine, ce qui contredit l’ambition de Provins qui prône cette gratuité.

 

 

Informations complémentaires

Liens utiles

Pôle Gare de Longueville
rue de Verdun
77650 Longueville

Localisation du projet 'Inauguration du pôle gare de Longueville'

Déposer un commentaire 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.