Image Image Image Image Image

Un recherche généalogique est souvent l’opportunité d’une cousinade qui permet de relier les membres , parfois éloignés, d’une famille entre eux. Ce fut le cas ce samedi 8 juin, dans la salle des fêtes de Bray-sur-Seine.

Marie-Josée Poitrinal présnte cette démarche :

« Marie-Thérèse est la troisième fille d’une famille de 5 enfants dont France, Marie-josé, Chantal et Béatrice.
Passionnée de généalogie depuis l’an 2000, voyant la famille s’agrandir, ses branches se ramifier, elle a eu l’idée de réunir les descendants du grand-père commun, Jean-Baptiste Le Clech , né en 1880 en Bretagne, qui eut 9 enfants, issus de 3 mariages.
100 personnes ont été invitées qui ne pouvaient toutes venir, en raison de leur âge et de la distance qui les séparent de Bray ( Bretagne, Calvados ). 70 ont eu l’intention de venir, et ont répondu avec un grand enthousiasme et une certaine fébrilité. 6 générations furent représentées.

Certains cousins ne se sont pas vus depuis 50 ans. Tous ont eu envie de retrouver le cocon familial, ou les souvenirs communs de leur jeune âge. Certains membres de la famille ne se connaissaient pas, la vie s’étant chargé de les disperser.

Maintenant que les enfants sont élevés, la nostalgie s’installe et la perspective de retrouver une oasis dans l’instabilité actuelle est bienvenue. La joie de se retrouver, pourra compenser les rencontres fugaces aux enterrements.

Pourquoi Bray ?

Les cousins qui sont de la même génération que les 5 sœurs, venaient souvent en vacances chez leur tante Hélène ou au camping : ils se souviennent tous de la plage, des bords de Seine, des parties de pêche et du terrain de jeu qu’était la cour de la sucrerie où elle habitait.

Beaucoup sont restés en région parisienne, particulièrement près de St Cyr l’Ecole où le grand-père – qu’aucun n’a connu – avait été cavalier de manège à l’école militaire. Le choix de Bray est central, même pour ceux qui viennent de la Sarthe, de la Côte d’Or, de Moselle, et tous sont ravis de retrouver ces sites… certains sont même déjà venus en exploration…

Marie-Thérèse a mis 2 ans pour préparer cette rencontre extraordinaire :

nous l’en remercions mais nous craignons qu’elle ne s’ennuie, après ce fameux 8 Juin !!! « 

Conclusion

Une recherche passionnante, une découverte de liens et sans doute, mais ce sera de plus en plus difficile, une exploration qui plongera plus profondément dans le passé et saura brisé les scellés de ses secrets.

Informations complémentaires

Liens utiles

SALLE DES FÊTES
rue Jules Ferry
77480 Bray-sur-Seine

Localisation du projet 'COUSINADES A BRAY-SUR-SEINE'

Déposer un commentaire 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.